Retour

Princes et Princesses

Princes et Princesses

Un film de Michel Ocelot

Copyright : © 2000 Les Armateurs/Studio O/La Fabrique/Gebeka Films

Durée : 70’

Genre : Long métrage en papiers découpés 2D

Nationalité : Française

Cible : Tout public

Date de sortie en salles en France : 26 janvier 2000

 

L’HISTOIRE :
Une suite de six contes, en théâtre d’ombre…
Deux enfants créatifs et curieux se retrouvent tous les soirs dans un cinéma désaffecté et, avec l’aide d’un vieux technicien, ils inventent, se déguisent, puis vivent plusieurs histoires dont ils sont les héros.
 
LA PRINCESSES DES DIAMANTS
Une princesse est retenue par une malédiction dans un lieu secret. On sait qu’on s’en approche quand on trouve des diamants dans l’herbe. Mais tous les princes qui ont tenté de la délivrer ont disparu sans laisser de trace…
LE GARCON DES FIGUES
L’Egypte. Un pauvre Fellah qui rêve, un figuier miraculeux qui donne des figues en hiver, une belle reine toute puissante, des cadeaux de plus en plus somptueux, un intendant fourbe, un papyrus redoutable, un coup de théâtre !
LA SORCIERE
Le moyen-âge. Personne n’est jamais parvenu à entrer dans le château de la Sorcière, qui élimine tous les puissants princes qui tentent l’assaut. Un garçon, perché dans un arbre observe et déclare qu’il va entrer et gagner la princesse. Tout le monde rit de lui.
LE MANTEAU DE LA VIEILLE DAME
Le Japon d’Hokusaï. Une vieille dame, adorable et férue de poésie, rentre chez elle la nuit. Un malfaiteur la suit, pour lui voler son manteau. Mais la vieille dame a quelques ressources, et l’homme va passer une nuit qu’il n’oubliera jamais.
LA REINE CRUELLE
Science-fiction. Une reine cruelle tue ses prétendants grâce à son « Méga radar » et son rayon de la mort. Un simple montreur de « fabulo » (petit animal qui siffle à merveille) veut se mesurer à elle et l’épouser.
PRINCE ET PRINCESSE
Dans un parc romantique, un prince romantique supplie une princesse romantique de lui accorder un baiser. Elle y consent, avec bien des scrupules. Le romantisme y résistera t-il ?
 

Crédits

Producteur délégué : Didier Brunner
Coproducteurs : Les Armateurs / La Fabrique / Studio O / Gebeka Films
Réalisation, scénario, dialogues et graphisme : Michel Ocelot
Musique : Christian Maire
Editions musicales : La Fabrique / Les Armateurs
Distribution salle France : Gebeka Films
Distribution vidéo France : France Télévisions Distribution
Distribution Internationale : Celluloid Dreams
Diffusions : Canal +, Disney Channel, France 5, Ciné Cinéma, TPS, Gulli…

Avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de Canal +

Bande-annonce

Bonus

TECHNIQUE DE REALISATION

Si l’histoire montre un équipement informatique, nous n’avions, nous, pas l’ombre d’un ordinateur pour faire cette histoire, seulement du papier noir et des ciseaux, une caméra 16mm, remontée à la main, avec un zoom, la caméra étant simplement fixée au mur, et visant verticalement une table-plaque de verre. Sous la plaque étaient disposées des ampoules ordinaires, éclairant à contre-jour les éléments posés par-dessus, une feuille de décor et les découpages à animer. Ces découpages étaient essentiellement des marionnettes plates découpées dans du papier Canson noir, avec des petites articulations en fil de fer, poussées à la main, image par image, sous la caméra. Il y avait aussi de l’animation traditionnelle en phases (les transformations), de la pâte à modeler (la limace, la trompe de l’éléphant), du sel (la fumée et l’écume), des maquettes en trois dimensions (le mégaradar est un fond de bouteille de plastique avec des clous), des humains réels (les mains qui dessinent), de la lumière (un jeu de trous dans le Canson noir permettait de jouer avec de « vraies » flammes), etc…
Michel Ocelot
 
LA RECETTE DU CONTE
Pour faire un conte, il faut deux doigts d’espièglerie et un zeste d’imagination. Prends d’abord un héros ou une héroïne. Assaisonne-le de quelques qualités. Mais surtout trouve-lui une mission à mener, un problème à résoudre, un défi à relever. Pour corser le tout, n’hésite pas à ajouter quelques dangers. Et si tu peux, incorpore délicatement quelques interdits, des choses à ne pas faire sinon attention malédiction ! Dans cette pâte d’imagination, malaxe un ou deux personnages qui vont aider ton héros. Pour terminer, pétris soigneusement la pâte pour obtenir une fin heureuse. Avant de servir, saupoudre d’humour et de sourires.