Retour

Une vie éternelle

Une vie éternelle
Un film écrit et réalisé par Jean-Martial Lefranc
Copyright : © 2007 Les Armateurs / Financière de Loisirs
Durée : 75’
Genre : Documentaire cinématographique (Prises de vues réelles + animations 2D)
Nationalité : Française
Cible : Adulte
Année de production : 2007

L’HISTOIRE :
Une Vie Eternelle raconte comment une poignée de scientifiques et de visionnaires ambitionnent de faire parvenir l’humanité à l’immortalité physique d’ici 20 à 30 ans... Le point de vue consiste à jeter un regard tendre et ironique sur ce mouvement «immortaliste», intimement lié au phénomène de vieillissement des baby boomers qui comptent plus sur la science que sur Dieu pour leur accorder leur part d’éternité.
 

Crèdits

Producteur délégué : Didier Brunner (Les Armateurs)

Producteur associé : Jean-Martial Lefranc (Financière de Loisirs)

Coproducteurs : Les Armateurs / Financière de Loisirs

Réalisation et scénario : Jean-Martial Lefranc

Dessins originaux : Ivan Gomez-Monterro, Didier Poli, Pascal Thomas

Musique : Pierre Estève

Editions musicales : Shooting Star – Patricia Ruscito

Ventes TV France : Terranoa

Distribution vidéo France : France Télévisions Distribution

Distribution Internationale : Terranoa

Interview du réalisateur

INTERVIEW JEAN-MARTIAL LEFRANC
 
 
Peut-on croire en la vie éternelle ?

Cette question a agité pas mal de monde depuis quelques millénaires et il m'est apparu utile de rafraîchir le sujet en explorant les contours du mouvement "immortaliste" aux Etats-Unis.
 
Le mouvement "immortaliste" ?
 
Une poignée de scientifiques et de visionnaires, quelques milliers de croyants qui cherchent par quels moyens faire parvenir l'homme à l'éternité "appliquée", physique, d'ici vingt à trente ans.
Ce mouvement est né dans la foulée des utopies hippies des années 70 et son père fondateur est le pape du LSD, Thimoty Leary. Ses idées combinant l'extension de la vie, l'accroissement des capacités cognitives et le voyage dans l'espace connaissent une résurgence qui correspond à l'essor des biotechnologies et de l'informatique.
 
Comment filmer une utopie ?
 
Personne n'est véritablement devenu immortel et rares sont ceux qui sont sur le point d'y parvenir.
Pour saisir les idées et l'optimisme un peu débridé des immortalistes, j'ai choisi avant tout de m'intéresser aux personnages eux-mêmes.
Le public n'a pas encore rencontré Aubrey de Grey, Natasha Vita More ou Ray Kurzweil mais il n'est pas près de les oublier quand ils auront vu le film.
 
Comment rendre crédible un fantasme ?
 
La nouvelle religion des immortalistes consiste à mettre sa foi dans la science.
C'est donc en explorant et en faisant comprendre la science de l'immortalité qu'on parvient à rendre leur credo accessible à tous.
 
Faut-il introduire une distance ?
 
Bien sûr, l'immortalité physique n'est pas précisément à portée de main. Il faut donc assortir le regard d'une distanciation qui est établie dans le film par une suite de séquences d'animation.
Ces scénettes sont autant d'hommages aux comic books et à leurs super héros dont les pouvoirs mentaux et physiques illustrent bien les rêves de puissance des "immortalistes".
 
Tout cela est-il bien sérieux ?
 
Pas vraiment et l'une des premières qualités du film est qu'il donne souvent aux spectateurs l'occasion de rire ou de sourire.
C'est un rire plein de tendresse pour cette petite communauté qui compte beaucoup d'individus attachants.
En ce sens, "Une vie éternelle" est une comédie documentaire.
Mais si un cinéaste juif avait pu filmer les débuts du christianisme à Jérusalem vers la fin de la première moitié du 1er Siècle, il aurait probablement posé le même genre de regard sur la petite bande d'illuminés qui prêchait la résurrection du Christ.
 
Saint Mordillat, priez pour nous.
 
De manière assez surprenante, "Corpus Christi" et "Aux origines du christianisme" de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur constituent l'influence la plus importante que j'ai pu avoir pour réaliser "Une vie éternelle".